Chaînes d’intimidation

Article : Chaînes d’intimidation
23 août 2013

Chaînes d’intimidation

Celui ou celle qui vous envoie un message parlant d’amour et de Dieu ne vous rend pas forcément service, vous savez !?
Dans le fil d’un des réseaux sociaux auxquels je suis abonné, je vois de temps à autre des images de Jésus, avec le commentaire suivant:
«Si tu aimes Jésus, clique sur ‘J’aime’, si tu aimes le diable, ignore.»
Évidemment, rebelle que je suis, je ne clique pas. Ces choses-là me font toujours sourire.
N’est-ce pas plutôt sournois que d’utiliser la foi et le nom de Dieu rien que pour avoir des « like » ? C’est que bien des gens vont se faire prendre uniquement par peur de représailles gratuites d’un dieu qu’ils croient pourtant compréhensif et miséricordieux. Ces personnes-là se disent peut-être que si Dieu les voit ignorer la photo, il comprendra que le diable est leur préféré et alors, il les punira sévèrement…
En tout cas, vu le nombre de retours reçus par ces messages, je vous assure que ça marche.
Mais, il y a pire :
J’ai reçu avant-hier, sur mon portable, le message suivant :
« Ceci est un test. Ne l’ignore pas.
Si tu aimes Dieu fait passer ce message à 10 de tes contacts y compris celui qui te l’a envoyé. 3 choses que tu attends vont se réaliser ce soir même.
Si tu ignores ce message, tu seras frappé d’un malheur.»
Bon évidemment, tout cela est bien puéril comparé à ceux qui s’enrichissent avec la même méthode, mais je me demande encore si l’ami qui me l’a envoyé n’aurait pas mieux témoigner me vouloir du bien en s’abstenant de m’inclure dans sa liste de cibles. Parce que la galère, c’est ici qu’elle a commencé.
C’est que je suis du genre très capon, moi. Sur le fil, il n’était question que d’afficher son choix. Là, il y a sanction. (Pa gen jwèt non la a!) Déjà que la vie est pavée de moments difficiles, prendre le risque de s’attirer un « madichon» de plus serait ridicule. En plus, après l’envoi, il était promis qu’un vœu cher se réaliserait le jour même. Chouette alors ! Vraiment aucune raison de jouer le têtu. Je me suis donc résolu à me plier à la demande du texto.
Mais, alors que je choisissais les élus à qui je ferais bénéficier de cette aubaine, un morceau du message m’intrigua : « …y compris à celui qui te l’a envoyé » !? Cela compliquait les choses. Je devais donc renvoyer le message à son expéditeur. Ainsi donc, il recevra ce même message de moi lui demandant aussi de me le renvoyer. Et pas que lui. Les 9 autres lauréats de ma liste devront également faire pareil. Alors, je me retrouverai avec 10 nouveaux messages m’ordonnant de refaire la manœuvre. Et ce n’est pas tout. Parce qu’à ce moment là, si je décide d’arrêter le manège, ce ne serait plus un, mais 10 malheurs qui s’abattront sur moi. Aie !!!
Donc, ce fameux message, je n’avais intérêt ni à l’ignorer, ni à le faire suivre ! J’avais pensé à le sauvegarder en attendant de trouver un moyen de m’en débarrasser en toute sécurité.
Puis je me rappelai, comme ça, bêtement, que les chaines de messages n’avaient pour but que d’encombrer les réseaux ; et que de toute façon, si Dieu est aussi compréhensif et aimant qu’on le dit, Il ne saurait être aussi mesquin.
Tilou

 

Partagez

Commentaires

Limoune
Répondre

Une prise d'otage, voilà ce que sont ces messages ! Il faut ordonner à vos amis de cesser de vous envoyer ce genre de missives.

Tilou
Répondre

Tout à fait, Limoune. C'est bien la démarche que j'encourage.