Langage soigné

Qu’est-ce qu’un « gros mot » ? J’ai posé la question à mon dictionnaire. Et j’ai été un peu déçu par les réponses.

J’ai cherché l’expression « gros mot » dans le dictionnaire. Je n’ai pas trouvé grand chose. « Mot grossier » : voilà la seule explication à laquelle j’ai eu droit.

Alors, évidemment, je suis allé voir à « grossier« . Décevant ! Certes, il est dit que le mot est relatif à ce qui offense la bienséance et la pudeur… et puis rien.

J’ai demandé aux gens qui m’entouraient. Pas mieux que le dico. Pire même.

Vous dites ? Ah… Ce que j’espérais trouver ? Eh bien, je me demandais pourquoi certains mots étaient considérés comme grossiers et d’autres non. Et aussi, pourquoi les « gros mots » ont toujours un lien avec le sexe.

Vous n’aviez pas remarqué ? Allez ! Faites-le tour de ceux que vous connaissez. Exemple ? Ah ça non! Apre sa pou n’al di mwen pa gen edikasyon!

Pourtant, le vol ou le meurtre, tout aussi immoraux, sinon plus, que les déviances sexuelles, ne sont pas prononcés avec gêne. Dans les manuels scolaires ont retrouve le mot voleur, mais pas de… Nou pap jwenn mwen !

Et parmi les mots renvoyant au sexe, on en accepte certains pour en bannir d’autres : ainsi, on dit fièrement vagin. Mais c’est vilain de dire ch… Woy ! bouch mwen manke chape !

Revenons au dictionnaire.

Comment donc un mot peut-il être grossier?

1. Qui manque de soin, de fini

Vraisemblablement ça ne peut être ça.

2. Qui manque de finesse, de grâce

Hmm ! Certes, certains mots semblent moins élégant que d’autres. Mais ça reste une simple question de point de vue, non ?

3. Qui n’a pas été dégrossi, poli par la culture, l’éducation.

Je me perds. Là, je me perds

4. Qui offense la pudeur, qui est contraire aux bienséances. Qui agit d’une manière contraire aux bienséances.

Ah ! Ça doit être ça. Mais un mot peut-il être contraire aux bienséances par lui-même ? Ou l’est-il en renvoyant à quelque chose qui l’est ? Surtout quand d’autres renvoyant à ce même quelque chose, sont très bien acceptés.

Non pas parce qu’il fait référence à quelque chose de vulgaire, le mot serait-il donc grossier lorsqu’il se rapporte au sexe ou à l’acte sexuel ?

Puéril, je dis ! Ce n’est pas parce que la fellation doit rester quelque chose d’intime que c’est forcément grossier de dire tib… Oh !? Padon!

Tilou

1 commentaire sur “Langage soigné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *