Macaque ? ! On dit Monsieur Macaque !

Ou Ou Ou Ou Ha Ha Ha Ou Ou Ha Ou…

Euh…pardon, j’oubliais que vous ne comprenez pas forcément ce langage. Surtout que je ne suis qu’en phase d’apprentissage. Vous devinez quand même un peu de quelle langue il s’agit. Non ? Ben, je dois être loin du compte, finalement. En tout cas, c’est du singe. Plus précisément le chimpanzé.

J’avoue que le parler est bien plus facile que le comprendre. Cela fait une semaine que je m’entraîne. Je prononce maintenant correctement, mais rien à faire, je ne progresse que très lentement dans la compréhension.

Mais non. Je ne suis pas fou. Au contraire, vous devriez vous y mettre vous aussi. Peut-être que dans un avenir proche, ça sera très utile.

C’est qu’une requête a été déposée aux États-Unis d’Amérique pour que les primates, principalement les chimpanzés soient reconnus, non plus comme animaux, mais comme personnes.

Au début quand j’ai appris la nouvelle, je croyais à la blague la plus ridicule jamais entendue. Mais en fouinant un peu sur le net, les doutes sont partis. Au fait, ça part d’une bonne idée : limiter la maltraitance que l’homme fait subir à certaines bêtes (je me suis souvent demandé si cela avait un sens de garder dans une cage un animal que l’on prétend aimer, mais fait pour les grands espaces). Les hommes souvent sont de véritables sauvages envers les animaux.

Et puis cette simple démarche donne naissance à la plus géniale des trouvailles : promouvoir des primates à la qualité de personnes. Et avec à la clé, tous les droits devant leur être reconnus.

Déjà, faudra bien les respecter. Pas question de discrimination. Un restaurant, un hôtel ne pourra sans doute pas leur refuser le service. Il faudra une loi anti raci… « antiespeciste », pardon !

Ils auront donc droit à leur logement. Un jour peut-être à l’éducation. Faudra apprendre à corriger nos enfants « non chéris, ce n’est pas poli de dire ‘gade figi makak la’. Faut saluer gentiment : « Bonjour Monsieur Makak ».

Et sait-on jamais si on ne finira pas par les avoir comme colocataires ou même comme patrons.

Certains d’entre nous en tireront des avantages. Les salons de coiffure se feront de véritables fortunes. La permanente sur tout le corps, ça ne sera pas donné.

On pourra aussi adopter ses singes et les élever comme nos propres enfants. On leur apprendra nos musiques, nos styles. Il y aura des macaques rasta (sa a ap move !).

Et ce ne sera que le début d’une véritable révolution. Au fur et à mesure on finira par rentrer tous les animaux dans le paquet. Les chiens et chats vivront en meilleure harmonie avec nous. Les cabris pourront déposer plainte pour agression sexuelle contre certains ;-).

Mais, il faudra aussi réparer quelques torts. Les poules devront être dédommagées. J’en ai tellement mangé que je ne peux soutenir leur regard. (Lòt jou mwen rankontre yon poul, mwen oblije vire tèt mwen tèlman mwen wont).

Ensemble donc nous vivrons tous «ensemble». Ce sera beau hein !?

Euh…oui. L’idée reste un peu bizarre tout de même. C’est les risques quand on a trop de gens à s’ennuyer sur terre. Ils inventent des passe-temps à chambouler le naturel. Et puis, à bien réfléchir, si les hommes ont le droit d’être bêtes, de temps en temps, pourquoi donc les animaux n’auraient pas le droit de jouer à être des personnes ?

Tilou

8 commentaires sur “Macaque ? ! On dit Monsieur Macaque !

  1. Très bon article! Je commence à y réfléchir et j’avoue rien que d’y penser me donne des frissons. Ce serait le début d’un nouvel ordre mondial. J’imagine tout le débat que cela déclencherait. Les « Gwo palto » s’en donneraient à coeur joie! Tèt mwen koumanse fè m mal…

  2.  »Les cabris pourront déposer plainte pour agression sexuelle contre certains » tu n’oserais vraiment pas parler de la MINUSTAH! ahhhhhhhh il n’ y aura pas de mariage entre les Makak et nos jeunes filles. mdrrrrrrrrr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *