Proposition incandescente

La semaine dernière nous avons dépensé beaucoup d’énergie pour commenter les histoires d’une Super Starlette Inconnue titillant son bouton d’or en se faisant filmer, et le feuilleton d’un responsable du CEP (notre DSK à nous) accusé de viol (ca marche das les 2 sens, mais ici c’est le responsable qui serait violeur, pas le CEP). Des histoires privées qui n’auraient dû intéresser personne.

D’accord sur le premier cas, vous me rétorquerez peut-être pour le viol, qu’il s’agit d’un fonctionnaire de l’Etat, qu’il occupe un poste important, et patati et patata…Mais honnêtement, depuis quand les élections en Ayiti étaient une affaire concernant le peuple ou le pays ? Allons donc! Je maintiens : à part que la justice devrait faire son travail (quoi!? c’est Noël, non ?), ces histoires ne méritaient aucunement autant de publicité.

Et Pendant que beaucoup d’entre nous étaient occupés à commenter (et même contempler, dans le cas de la SSI) les dessous intimes de nos vedettes de la semaine dernière, une information qui nous concernent tous, et qui devait attirer l’attention de tout le monde, est passée inaperçue: les possibles changements dans la circulation à Pétion-Ville.

C’est dans le Nouvelliste du 28 novembre qu’un responsable du Service de la Circulation explique les misères de son service à gérer la circulation dans la capitale financière du pays. Certes, il parle des mêmes problèmes que nous connaissons tous : rues trop étroites, voiture en trop grand nombre, indisciplines des chauffeurs, etc. Il explique même que, chaque mois, près de 3000 véhicules rentrent dans le pays sans moteur. (Euh…ça doit être ça le problème…Si les gens circulent avec des voitures sans moteurs, c’est normal que ça ne bouge pas non !?)

Et il ne se contente pas de se plaindre. Loin de là ! Lui, il propose. La solution d’après notre responsable de la circulation passerait par le co-voiturage. Il commence par demander aux familles qui ont 5 voitures de ne pas toutes les sortir à la fois. Bon, je ne sais pas si beaucoup de familles sont concernées par cette affaire de 5 voitures… Parce que, vue la petite surface du centre-ville, ça voudrait dire que la plupart des gens coincés dans les bouchons sont de la même famille, non ?

Mais il y a encore plus intéressant. Une menace nous pend au nez, au cas où la consigne de ne pas sortir avec les 5 voitures ne serait pas respectée.Le Service de la Circulation des Véhicules pourrait en venir à « l’autorisation de circulation journalière des véhicules selon la série des plaques d’immatriculation » ! (men ni fout !)

Ça, moi, je vote pour ! Je monte à bord ! J’achète !

Ce serait fantastique! Les entreprises travailleraient 3 à 4 jours par semaine (Vive les vacances!). Et ça augmenterait sensiblement le marché des brasseurs* au Service d’Immatriculation. Parce qu’en plus de graisser la patte à un raquetteur pour avoir sa plaque rapidement, il faudra aussi faire un petit effort pour l’encourager à nous trouver une série qui convient à nos jours de travail. Sans compter les petits malins qui voudront disposer de toute une collection de plaques de séries différentes pour une seule et même voiture.

Si vous n’appelez pas ça de la création d’emploi, c’est que vous ne connaissez rien à l’économie, vous !

Et puis, pendant qu’on y est, je suggère même qu’on se base sur le nom de famille et qu’on étende l’idée un peu partout :

Y a pas asses d’école ? Alors on met en place « l’autorisation d’assister au cours suivant la première lettre du nom ». Pas Assez de boulot ? Autorisation de suivant la première lettre du nom ! Pas assez d’hôpitaux ? Autorisation d’être malade suivant la première lettre du nom !

Bon, faudra aussi bien synchroniser tout ça. Il ne faudrait pas que le jour où t’es autorisé à sortir la voiture ne sois pas celui où tu peux te rendre au boulot.

Mais ce ne sont là que de simples détails qui, je suppose, ne devraient pas résister à ceux-là capables de pondre de si lumineuses et aveuglantes idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *